SynerGétude

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

Philosophie d’entreprise

Cultures d’Innovations et Management de la complexité

Pourquoi ?

Parce l’innovation aujourd’hui est un enjeu vital pour la survie d’une organisation et pour sa pérennité. Parce que la globalisation aujourd’hui, et la crise que nous vivons, imposent des démarches de management en rupture avec les pratiques traditionnelles. Parce que  nos dirigeants sont confrontés à de nouveaux défis pour gérer les contraintes liées aux systèmes complexes des organisations privées et publics afin d’optimiser leurs performances en matière de management, et répondre à des enjeux économiques et sociaux en pleine mutation.

Comment?  

L’ écologie de l’esprit pour appréhender les phénomènes complexes

Nous vivons à l’échelle mondiale aujourd’hui, un bouleversement économique et social qui accompagne une mutation profonde de nos sociétés traversées par les révolutions douces et brutales de l’ère du numérique et du multimédias.

C’est une nouvelle société qui émerge aujourd’hui, dans une ère postindustrielle, dans laquelle de nouveaux modèles sociaux et économiques sont à réinventer et à innover.

Pour répondre à ces besoins immanents, nous devons sensibiliser nos dirigeants à des postures créatives et innovantes qui vont puiser dans les processus de création et d’innovation des artistes contemporains et des scientifiques qui apprennent à percevoir et à maîtriser le chaos, les situations de crises, en prenant de la hauteur, et en privilégiant des angles de vues totalement divergents. Faire preuve de créativité permanente en période de mutations profondes, c’est aussi recentrer ses besoin et ses objectifs en requalifiant les règles et les valeurs du management, dans le traitement  de l’efficacité , la réactivité, la pro-activité, et la prise de décision.

Quels Moyens ? 

L’innovation ne se décrète pas, c’est un processus qui se crée par émergence en cultivant la richesse cognitive et l’identité de l’entreprise

Insuffler une véritable culture d’innovation, c’est avant tout comprendre la richesse et le gisement culturel d’une entreprise, sa philosophie, ses ancrages culturels, son identité à travers  la compréhension et la mise en valeur du réseau complexe de synergies induites par ses collaborateurs, son partenariat écologique, ses clients  et ses concurrents.

Former et sensibiliser aujourd’hui des décideurs, des managers et des chefs d’entreprises à des cultures d’innovation, c’est leur permettre de se poser en dehors du rythme de l’entreprise pour faire leur propre prospective ascendante et révéler tous les potentiels de créativité et de ressources dont ils disposent pour aborder de façon sereine et confiante,  toutes les formes de situations complexes et paramètres contingents que connaît une entreprise dans la carte de la globalisation, avec ses ramifications infinies, son potentiel de porosité, ses plate-formes collaboratives de gestion des connaissances, ses stratégies de veille concurrentielles et les défis en terme de compétitivité et d’efficacité qu’il faudra re-qualifier dans ce nouveau contexte instable et mouvant.

Cultiver l’innovation pour manager autrement et plus efficacement, c’est aussi manager l’innovation en soi et dans ses équipes en instillant une culture de la découverte, de la remise en question et se préparer à changer de point de vue en fonction des situations qui se présentent ou que l’on doit anticiper.

L’innovation, un vecteur de croissance et une valeur durable pour les organisations

LEE HECHT HARRISON, une compagnie américaine et mondiale leader en matière de management et d’innovation avait publié sur son site la réflexion suivante :  «  The global competition for increasingly scarce talent has challenged companies to compete on several fronts. Workplaces that have enabling cultures where innovation is stimulated, where performance is rewarded, where human capital is developed and where it “feels good to be here” will be the winners”.

Véritable richesse pour une entreprise, ce processus une fois entamé et distillé au sein de l’entreprise, va avoir un impact stratégique dans la capitalisation du savoir d’une entreprise, qui sera en permanence l’objet d’études intra-prospectives réalisées par ses salariés qui se seront appropriés l’ADN de leur entreprise en maîtrisant les paramètres et les points clés de celle-ci.

Révéler son œuvre en terme d’innovation, va se concevoir comme un mécanisme constructiviste de capitalisation de connaissances tacites et explicites, sensorielles et ineffables, processuel et incrémental, dans laquelle l’actant va participer à révéler toutes ses ressources et les connaissances qu’ils a accumulées pour imaginer des solutions et une dynamique nouvelle pour appréhender toute sorte de complexité situationnelle.

   © Férial BENACHOUR-HAIT- Tous droits réservés- 17/11/2011

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s